Archive for avril, 2011

Mais où était donc passé Planetor ?

Alors que Johnny et Pollutor faisaient ces dernières semaines la une des magazines people, se dorant la pilule sur je ne sais quelle plage de je ne sais quelle contrée lointaine, Planetor avait lui totalement disparu de la circulation. Car Planetor s’accordait également quelques jours de vacances, tantôt couché en plein soleil au bord d’un étang qu’il connaissait à peine, tantôt à l’ombre d’un bâtiment remarquable qu’il n’avait pourtant plus remarqué depuis que ses parents l’y avaient emmené à un âge où d’autres enfants ne vont qu’à Euromachin dans la banlieue est de Paris. Planetor n’a toutefois pas fait la une des magazines people, sans doute parce qu’il était parti en vacances là où on s’y attendait le moins, dans sa propre ville.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Publicités

Leave a comment »

Planetor et les bio-dégradants

Il eut été dommage que Planetor ne profite pas de ces beaux jours pour s’aérer un peu. Et Planetor s’est donc aéré un peu, et il n’était pas le seul. Il a croisé sur les bancs, sur les places et dans les parcs, nombre d’individus. Certains étaient visiblement ses alliés ; d’autres en revanche ne semblaient pas se douter de sa présence et, prétextant de leur biodégradabilité, abandonnaient sur la voie publique mégots de cigarettes, trognons de pomme et même sacs plastiques. Biodégradables ? Peut-être. Bio-dégradants ? Certainement !

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Leave a comment »

Planetor retire son pantalon

Est-ce parce que la température monte que Planetor retire son pantalon ou parce que Planetor retire son pantalon que la température monte ? Nul ne le sait vraiment. Toujours est-il que depuis quelques temps, Planetor ne craint plus d’exhiber ses jambes velues au regard des passants. Car Planetor, plutôt que de fréquenter d’hideuses salles de sport surchauffées en hiver et climatisées en été, s’adonne à ses activités physiques préférées dans ce magnifique décor que constitue la forêt, et doit donc adapter sa vêture au climat. C’est sans doute un peu contraignant mais sûrement moins polluant.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Leave a comment »