Archive for janvier, 2008

Planetor lave avec des noix

Planetor sue, il se donne tout le mal du monde pour mettre la main sur son ennemi Pollutor et doit, un moment, enfiler des vêtements propres et laver les sales. Pour se faire, Planetor a définitivement fait une croix sur les produits lessiviels classiques. Il utilise, lorsque ses vêtements sont vraiment très sales, les produits écologiques que l’on trouve désormais dans toutes les grandes surfaces, mais leur préfère, en temps normal, les noix de lavage. Ces noix un peu particulières possèdent en effet une coquille gorgée d’un savon naturel qui se libère au contact de l’eau tiède. Placées à 5 ou 7 dans un petit sac de toile, elles peuvent servir une dizaine de fois tant dans la machine à laver que dans le lave-vaisselle. Envie d’essayer ? Ecrivez à Planetor (planetor@gmail.com ), et il vous en fournira quelques-unes pour un essai.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Publicités

Leave a comment »

Planetor fait du covoiturage

Pour combattre son ennemi juré et ses nombreux disciples, Planetor doit organiser ses troupes et leur permettre de se mouvoir assez facilement. Les transports en commun sont évidemment une option intéressante. Mais, de par le monde qu’ils transportent, il n’est pas toujours possible d’y imaginer de nouvelles stratégies qui, pour être efficaces, doivent également rester secrètes. Il reste un autre choix : celui du covoiturage. Et, en la matière, de nombreuses expériences sont aujourd’hui tentées. Renseignez-vous dans votre commune, dans votre quartier, une initiative existe peut-être déjà et vous permettra de rejoindre certains coins trop reculés.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Comments (2) »

Planetor ne veut pas d’annuaire téléphonique

Pollutor n’a évidemment pas dit son dernier mot ; au contraire, il contre-attaque. Il a d’ailleurs entrepris de répertorier les adresses et numéros de téléphone de la plupart d’entre vous et de les distribuer à la moitié de la ville. Ses disciples n’auront dès lors plus qu’à vous attendre au bas de l’immeuble pour vous croquer. Il est toutefois possible d’éviter le massacre et de refuser la distribution des nouveaux annuaires téléphoniques, qui sont autant de gaspillages de papier. Comment ? En cliquant sur http://www.1307.be/fr/jsp/1x07be_opt_out.jsp 

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Comments (1) »

Planetor boit l’eau du robinet

Après avoir bu vin, champagne et autres alcools, Planetor, s’il veut poursuivre sa lutte quotidienne, doit se refaire une santé.  Rien de tel dès lors que de se remettre à l’eau claire. Mais Planetor préfère à l’eau conditionnée en bouteille, celle du robinet. Outre le fait qu’elle ne produit pas de déchet d’emballage (la bouteille elle-même, son capuchon et le plastique qui entoure le pack de 6 bouteilles), elle nécessite également moins d’énergie lors de sa production et coûte par conséquent mois cher à l’achat. Constamment contrôlée, l’eau du robinet est parfaitement potable et convient même aux enfants à partir de deux ans. Et, si elle a parfois mauvais goût, on peut la mettre quelques heures au frigo ou l’agrémenter de quelques gouttes de citron ou de feuilles de menthe.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Leave a comment »