Archive for novembre, 2007

Planetor interdit la distribution de toutes-boîtes

De retour de son expédition en province, Planetor rentre chez lui. Il s’est à peine absenté quelques jours et, pourtant, sa boîte aux lettres déborde. Peu de courriers personnels, mais un nombre impressionnant de dépliants publicitaires l’incitant à consommer davantage encore et qu’il ne lira de toutes façons pas. Bref, autant de papiers qui, une fois imprimés et transportés, seront aussitôt jetés. Heureusement, il existe une solution : apposer sur sa boîte aux lettres le petit autocollant interdisant la distribution de publicités et autres toutes boîtes.

Vous voulez soutenir Plantetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Comments (1) »

Planetor a besoin de renforts

Pollutor est plus rusé qu’il n’y paraît. Planetor, seul, ne pourra l’écraser. Il lui faut des renforts. Vous connaissez quelqu’un susceptible de l’aider ? Transférez lui l’adresse www.planetorvspollutor.wordpress.com et suggérez lui de s’abonner à la newsletter hebdomadaire.

Comments (2) »

Planetor respecte les limitations de vitesse

Cette fois-ci, Pollutor est repéré. Planetor l’a surpris, il grimpait dans son bolide. Malgré une différence considérable de puissance entre leurs véhicules, Planetor le prend en chasse. Pollutor accélère, ignorant toute limitation de vitesse : 40, 50, 60, 70 km/h. Mais on est en ville et, si tôt le prochain feu rouge ou panneau l’incitant à céder le passage, Planetor arrive à sa hauteur. Pollutor envisage alors de prendre quelque raccourci. Il vire au premier carrefour, pénètre dans un quartier résidentiel et malgré le vacarme qui pourtant le signale bien à l’avance, manque de renverser un enfant. Mais Planetor l’a compris : rien ne sert de s’engouffrer dans d’étroites ruelles destinées à l’habitant plus qu’à l’automobiliste ; il retrouve très vite son ennemi juré. Furieux, ce dernier s’engage alors sur l’autoroute où, sans un regard sur sa jauge à essence qui au vu de sa vitesse ne cesse de descendre, méprise à nouveau le code de la route. Planetor ne peut pas. Il sait que sa mission sur Terre est loin d’être achevée et ne veut pas risquer sa vie. Et puis, il faudrait vraiment rouler longtemps pour que Pollutor le distancie réellement. En conduisant pendant une heure à 140 km/h, Pollutor lui aura pris à peine 10 minutes et peut-être un PV. Et encore, Planetor a tout calculé : à cette vitesse là, Pollutor passera bien plus vite à la pompe et Planetor pourra alors le rattraper…

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com) et suivez ses recommandations.

Leave a comment »

Planetor partage sa voiture

Des témoins affirment avoir croisé Pollutor dans une petite ville de province. S’il veut l’intercepter et mettre fin à ses méfaits, Planetor doit s’y rendre. La distance est toutefois trop importante pour y aller à pied ou à vélo et Planetor ne dispose d’aucun véhicule motorisé. Il pourrait s’y rendre en train mais si son ennemi juré quittait subitement la ville pour se terrer dans un coin plus reculé, Planetor ne pourrait l’y poursuivre. Il décide finalement d’opter pour la voiture partagée. Récente et entretenue, elle consomme peu et ne causera à Planetor aucun souci de parking ni ne lui engendrera de frais d’assurance ou d’entretien.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Leave a comment »