Archive for février, 2009

Planetor troque encore

<!– @page { margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>

Planetor voudrait éviter d’acheter ce dont il a besoin dès lors que quelqu’un qui n’en a pas besoin l’a déjà. De même, il voudrait éviter de jeter quelquechose dont il n’a plus d’utilité mais qui pourrait servir à un autre. Pour cela, pour permettre à Planetor de troquer ce dont il n’a plus besoin contre ce dont il a besoin et ainsi limiter la surproduction, il y a www.freecycle.org . Et pour éviter des échanges suscitant de longs déplacements, il suffit de rejoindre un groupe proche de chez soi.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Devenez fan sur Facebook et abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Leave a comment »

Planetor joue

Planetor ne peut combattre sans cesse, ses disciples non plus. Il a besoin, comme tout un chacun, d’un peu de repos, de quelque détente. Et, à l’instar des enfants mais aussi de nombreux adultes, il aime jouer. Jouez avec lui sur http://climcity.cap-sciences.net/jeu/climcity.htm

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Devenez fan sur Facebook et abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Leave a comment »

Planetor va à la bibliothèque

Planetor, dans ses rares moments de répit, s’adonne à la lecture: Internet, magazines mais aussi romans. Il pourrait évidemment se rendre à la librairie, acheter quelque ouvrage, le lire puis le ranger définitivement sur une planche presqu’inaccessible de son étagère. Il préfère toutefois se rendre à la bibliothèque communale: le bouquin, loué à un prix dérisoire, sera ensuite lu par bien d’autres gens encore…

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Devenez fan sur Facebook et abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Leave a comment »

Planetor lave sa voiture (!)

Planetor n’aime pas beaucoup l’auto et c’est d’ailleurs l’un des traits qui le distinguent le plus de Pollutor et de ses encore trop nombreux disciples. Parmi ceux-ci, certains éprouvent parfois quelques remords et passent dans l’autre camp. Première étape: se débarasser de son gros 4X4 hideux et puissant. Non, ne rêvons-pas ! Abandonner son karcher pour un car-wash écologique constitue déjà un (petit) pas en avant : www.sineo.be

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte impitoyable contre Pollutor ? Devenez fan sur Facebook et abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com).

Leave a comment »