Planetor achète en seconde main

L’existence de Planetor est désormais connue sur terre. S’il veut déjouer les pièges tendus par Pollutor, s’il veut mettre fin à ses méfaits, il faudra qu’il passe inaperçu. Il doit impérativement se changer, troquer ses vieux vêtements contre d’autres. Il pense alors aux magasins de seconde main, où il pourra se débarrasser d’habits qu’il ne met plus et s’en procurer d’autres, réduisant par là l’impact environnemental généré par la production et le transport de textiles neufs provenant parfois –souvent même – de contrées très lointaines.

Vous voulez soutenir Planetor dans sa lutte contre l’impitoyable Pollutor ? Abonnez-vous gratuitement à sa newsletter (via mail à planetor@gmail.com ) et suivez ses recommandations.

Publicités

1 Response so far »

  1. 1

    edgar kosma said,

    acheter en seconde main, c’est très bien. mais le mieux reste encore de ne pas acheter du tout les produits dont on n’a pas vraiment besoin…


Comment RSS · TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :